Qu’est-ce que NQC ? (partie 2)

Mercredi 18 janvier 2006, par Pierre Couillard // NQC : Not Quite C

Dans l’article précédent, nous avons présenté quelques environnements graphiques de développement pour NQC. Mais qu’est-ce qui se cache derrière NQC ?

Comme mentionné, NQC est un compilateur qui fonctionne par ligne de commande en mode terminal (fenêtre de commande sous MS-Windows, en terminal sous MacOS X et Linux). Voici une liste des instructions possibles à utiliser avec NQC :

Utilisation :

nqc [options] [actions] - [actions]

- : signale de lire à partir de l’entrée standard au lieu d’un fichier source

Options :


-1 : pour la compatibilité avec le mode NQC 1.x

-T< cible > : la cible peut être RCX, CM, Scout, RCX2, ou Spy

-d : télécharger le programme

-n : prévient le système de ne pas inclure le fichier système rcx.nqh

-b : traite le fichier intrant comme un fichier binaire (ne le compilez pas)

-D< sym >[=< valeur >] : définir un macro < sym >

-E[< nomdefichier >] : écrire les erreurs de compilation dans un fichier < nomdefichier >

-R< nomdefichier > : rediriger la sortie texte (journal de données, etc) vers un fichier < nomdefichier >

-I< chemin > : rechercher le chemin < chemin > afin d’insérer les fichiers à inclure

-L[< nomdefichier >] : générer le code dans un fichier < nomdefichier > (ou la sortie standard)

-s : inclure le code source dans le listing si possible

-O< fichierdesortie > : spécifier un fichier de sortie

-S< nomduport > : spécifier le port de sortie

-U< sym > : éliminer la macro < sym >

Actions :

-run : démarre le programme courant

-pgm < numero > : sélectionner le numéro de programme

-datalog | -datalog_full : téléverser le journal de données "datalog"

-near : fixer la tour IR en mode proche ("near")

-far : fixer la tour IR en mode éloigné ("far")

-watch | now : fixer l’horloge de la brique RCX

-firmware < nomdufichier > : télécharger le système d’exploitation

-firmfast < nomdufichier > : télécharger le système d’exploitation plus rapidement

-sleep < temps > : fixer le temps de fermeture de la brique RCX

-msg < numero > : expédier un message de la tour IR à la brique RCX

-raw < donnee > : formater les données en paquet et les expédier à la brique RCX

-remote < valeur >  : expédier une commande à distance à la brique RCX

-clear : effacer tous les programmes et les journaux de données dans la brique RCX

-api : verser le fichier api standard (Application Programming Interface) (p.e. rcx.nqh) à la sortie standard

-help : afficher les options des lignes de commandes

Comme vous le constatez, les interfaces graphiques ont permis au programmeur d’utliser plus facilement NQC. Par contre, la puissance du compilateur est là même en ligne de commandes.

Cet article vous a permis de “voir” ce qui se cache derrière le compilateur NQC.

Pour terminer, voici un exemple que vous pourriez avoir en ligne de commandes :

nqc -Susb -d test.nqc

ce qui signifie de télécharger le programme test.nqc en passant par le port de sortie USB sur lequel est branché la tour IR.

Nous allons voir dans des articles ultérieurs un peu plus sur la création de programmes pouvant être compilés par NQC avant de les expédier à la brique RCX.